Comment sortir de la crise post coronavirus ?

  • Posté par : Fred Poulet
Quels outils collaboratifs en temps de crise
Au sommaire
  1. Sortir de la crise du Coronavirus avec un Commerce Multicanal ?
  2. Une accélération du Bio, du Local, du “fait maison” du “Made in France” ?
  3. Anticiper la sortie de crise du Coronavirus. Oui mais comment ?

Sortir de la crise post coronavirus, sans vouloir être présomptueux ou donneur de leçons va devoir s’anticiper.


Oui il y aura eu de la casse… sans doute lourde voire très lourde même pour des entreprises qui, à cause d’une faiblesse déjà patente, des niveaux de trésoreries faibles, ou encore qui ont dû déjà faire face aux chocs économiques assez récents (gilets jaunes et grèves pour les derniers événements) vont mettre la clef sous la porte.

Et ce malheureusement quels que soient les moyens déployés par l’état de reports de charges, de chômage partiel, et/ou d’aides diverses au TPE / PME.

Affirmer d’aucun salarié n’en pâtira, est pour le coup de la part de notre ministre de l’économie, très très aventureux. 

Cependant, essayons de regarder le verre à moitié plein, si tant est qu’on puisse le faire.

Notamment sur le plan du Digital, qui bien que parfois décrié, démontre une fois encore sur cette période de confinement obligatoire que le commerce en ligne notamment, tire forcément ses marrons du feu eu égard à ses vitrines virtuelles, qui ne souffre pas d’obligations, de pas de porte, d’heures de couvre feu, ou de frontières fermées.

Le digital au sens large est aussi en train de gagner une guerre peut-être d’ailleurs (malheureusement) perdue d’avance.

Amazon est en train de tenter de recruter 100 000 personnes dans le monde, quand dans le même temps, les libraires sont eux confinés chez eux avec leurs propres bouquins…

Selon le site https://www.ecommerce-nation.fr/ “Nielsen avait déjà pu constater la semaine du 2 au 8 mars, que les drives avaient observé les plus hautes ventes de leur histoire avec 164 millions d’euros de chiffre d’affaires. 

Toujours selon Nielsen, les commandes drives de cette même semaine ont mesuré la plus forte hausse sur les gants de ménage ! 

On observe des ventes en progression de 174 %, ils surclassent les mêmes incontournables pâtes (+ 114%) et le riz (+ 111%).

Oui le monde est cynique… Oui le monde est injuste… mais une chose est sûre, cette crise du Coronavirus exacerbe un peu plus les tendances lourdes qui étaient pour certaines déjà en route.


Sortir de la crise du Coronavirus avec un Commerce Multicanal ?



Comme nous le voyons, un des enseignements de ce début de crise, seules les entreprises “Pure Player” du web, et/ou celles qui grâce au Multicanal peuvent continuer à livrer arrivent à tirer leurs marrons du feu via une continuité possible de commandes et de livraisons.

Mettons de côté bien évidemment la Grande Distribution, qui pour des raisons évidentes de continuité d’approvisionnements en denrées “de première nécessité”, les producteurs de pâtes et de PQ… verront leur chiffre d’affaires également maintenu, voire augmenté.

Si de tels aléas venaient à malheureusement se reproduire, nul doute que pas mal de commerces et activités jusque là exclusivement “physiques” vont céder à la tentation du commerce en ligne dans les semaines et les mois qui vont suivre cette crise.

Et de facto, la capacité à référencer leurs sites sur Google (SEOSearch Engine Optimization -), qui représente dans le monde à lui tout seul, 95% des recherches sur internet.

Lire aussi : Quels sont les avantages de la vente en ligne et du E-Commerce ?

Assurément, l’une des planches de salut de cette sortie de crise, sera d’anticiper les évolutions de modes de consommations qui eux-même vont en découler


Une accélération du Bio, du Local, du “fait maison” du “Made in France” ?


Deuxième conséquence et tendance lourde que nous avons des chances d’observer:

Sans doute un recentrage de la production locale, de telle manière d’une part à éviter les écueils d’une mondialisation forcenée, et une réassurance nécessaire du consommateur.

Là également, pour ce qui concerne le Digital, le Référencement SEO local va revêtir une importance capitale pour émerger cette fois-ci vs. une concurrence locale accrue.

Plus que jamais l’émergence des offres géolocalisées seront prépondérantes pour (re)gagner de la part de marché dans ce contexte.

Alors, on va sans doute dire “Loca-National” avec une remise en cause potentielle des accords de Schengen. A défaut d’être supra-locales, les offres risquent d’être encore un peu plus “nationales” et pour le moins un peu moins internationales 

Le consommateur qui avait déjà pris conscience d’une agriculture raisonnée, de la nécessité de remettre en route des circuits locaux d’approvisionnement sera sans doute désormais beaucoup plus exigeant et regardant sur ces critères.


Anticiper la sortie de crise du Coronavirus. Oui mais comment ?


Optimize 360 avait déjà recommandé au regard de son expertise dans le domaine de l’hôtellerie, un certain nombre de mesures pour ce pôle d’activité.

Difficile de recommander des mêmes actions pour toutes les branches économiques, qui ont des caractéristiques propres et singulières à la nature même de leur activité.

Air France, Renault, et pas de grands groupes du CAC 40 vont au delà de possibles nationalisations déjà évoquées, avoir d’autre problématiques que des TPE/PME dont l’activité est beaucoup plus recentrée localement de fait.

On peut même s’interroger pour le coup, sur une capacité de rebond potentiellement supérieure pour ces TPE/PME (en tous cas pour celles qui auront réussi à passer le cap de la crise) eu égard à ce que nous évoquions précédemment.

En tout état de cause, le Digital semble devenir pour ces acteurs un axe de développement majeur. 

Il l’était d’ores et déjà. Et avec le Local-National, il devrait le devenir plus que jamais


Pour toute information, n’hésitez pas à contacter nos équipes, ou à nous demander un Audit Gratuit ou un Devis

Laisser un commentaire