Optimize 360 - SEO SEM Référencement Google Social Media e-réputation > Actualités Optimize 360 > e-reputation > Référencement et E-réputation: Google joue les agrégateurs

Référencement et E-réputation: Google joue les agrégateurs

Agence de Referencement Annecy Geneve
Au sommaire
  1. Référencement et E-réputation: Google joue les agrégateurs
  2. Quel est l'impact des avis en SEO ? Vidéo SEO Abondance
  3. Quel est l'impact des avis dans un recherche SEO ?
  4. 1/ Mettre encore un peu plus les hôtels en concurrence
  5. 2/ Faire de Google Hotel Ads une priorité vs. Google Ads "classique" ?
  6. Où est passé le référencement naturel dans tout ça ?
  7. Référencement et E-réputation
  8. Référencement
  9. E-réputation
  10. Référencement Naturel

Référencement et E-réputation: Google joue les agrégateurs

Le référencement Google est-il influencé par les avis, les commentaires ? Avoir des avis et des commentaires positifs joue t-il sur l’indexation des sites ?

A ce stade, les grands manitous du référencement semblent dire que « directement non »… Olivier Andrieu, spécialiste de la question depuis plus de 20ans, et consultant sur l’excellent site/blog Abondance, nous l’explique très clairement dans une vidéo dédiée à ce sujet :

Quel est l’impact des avis en SEO ? Vidéo SEO Abondance

Cependant, nous sommes dans un contexte de référencement « classique » sans considérer que l’internaute fera sans doute de multiples requêtes avant de faire un choix.

Là sont les limites en effet des analyses purement techniques et verticales qui sont faites.

Lorsqu’un internaute cherche par exemple à réserver un voyage, un hôtel, un séjour, 27 onglets (source Google) en moyenne sont ouverts par les internautes avant d’éventuellement effectuée leur réservation.

Les critères ne sont plus uniquement des critères de visibilité, mais correspondent à un choix qui va être conditionné par la capacité à trouver l’hôtel en question dans Google, mais évidemment plus seulement…

Dans ce contexte, l’internaute va évidemment chercher d’autres éléments afin que sa recherche finale corresponde le plus possible à son choix complexe.

Ainsi, d’autres éléments seront prépondérants dans le choix de l’internaute:

  • Le lieu, le positionnement géographique de l’hôtel par rapport à ses déplacements à venir
  • Le prix bien évidemment, et là dessus, Google l’a bien compris, en enfermant littéralement les OTA (Online Travel Agencies) et les Meta Moteurs (Meta Search) qui sont des sites de comparaisons de séjours, de nuitées et de voyages ( Tripadvisor, Kayak, Trivago…)
  • Les avis des internautes et les commentaires qu’ils vont avoir laissés sur l’ensemble de ces supports

Quel est l’impact des avis dans un recherche SEO ?

Là est la Vraie Question qu’il faut se poser. Nous ne sommes en effet plus sur la recherche technique d’un site internet… nous sommes là dans une recherche de service « complexe » et impliquant.

C’est la raison pour laquelle, Google a étoffé considérablement son Knowledge Graph dans le référencement local, en y ajoutant plein d’informations complémentaires destinées à renseigner l’internaute, voire à lui faciliter la tâche de réservation.

Là dans ce contexte, a fortiori si l’internaute est amené à comparer plusieurs recherches, la E-réputation devient un éléments déterminant.

Regardez la longueur de ce Knowledge Graph…

 

knowledge Graph d'hotel

Il comporte.

  1. Le nom de l’hôtel
  2. Une image représentative
  3. Un extrait de Google Maps permettant de le situer
  4. Une première agrégation des avis issus de Google et de « partenaires » (Tripadvisor, Booking, Expédia)
  5. Un lien vers le site web volontairement assez peu visible par rapport au gros bouton bleu « réserver une chambre » que Google a bien pris soin de différencier pour s’octroyer et détourner les réservations directes au profit des partenaires OTA, à son propre profit (Google Hôtel Ads) sur lequel il prend désormais 10 à 15% de commission de réservation à l’établissement final.
  6. L’adresse et le téléphone.
  7. L’affichage des prix de ses partenaires (et de celui de l’hôtel en direct – pour peu que l’hôtel ait accepté de rentrer dans ce programme Google Hôtel Ads -)
  8. et donc un moteur de réservation « hors site internet » qui vient délibérément cannibaliser les intentions de réservations en direct.
  9. Des informations sur les services de l’hôtel (« équipements »)
  10. Plusieurs Extraits d’avis issus d’un partenariat mondial avec la société Trust You, qui bien que très peu fiables à ce stade sont quand même affichés…
  11. Beaucoup de Questions Réponses que les internautes ont éventuellement échangés via la page Google + ou ce Knowledge Graph qui en est un extrait avec l’hôtel
  12. Et enfin des recherches dites « associées » qui laissent supposer que les internautes qui ont cherché cet hôtel ont aussi recherché des hôtels concurrents alentours…

Au passage, « Bonjour la déontologie » et la « Loi du plus fort »… mais c’est comme ça…

Google possède tellement un modèle dominant, qu’il est même en train de faire des tests pour aller encore plus loin…

1/ Mettre encore un peu plus les hôtels en concurrence

Hôtels similaires à proximité

en proposant des établissements de la (supposée) même gamme que celui que l’on recherchait…

Est-ce, sera-ce vraiment objectif ?

Sera-ce un service que Google vendra aussi à ces mêmes hôtels à proximité pour venir piquer des parts de marchés à ses concurrents du coin ?

 

2/ Faire de Google Hotel Ads une priorité vs. Google Ads « classique » ?

C’est ce que nous explique le très bon blog Miraï qui a repéré des tests en cours sur le fait de faire remonter ces éléments du Knowledge Graph Google au dessus des résultats sponsorisés Adwords

Si Google teste ce système, c’est bien évidemment que le référencement payant.

Le fait d’avoir désormais enfermé les OTA, les Meta Moteurs et les sites des hôtels indépendants dans ce système de Sapin de Noel publicitaire à entrées financières multiples peut lui rapporter très gros dans cette bataille concurrentielle.

Où est passé le référencement naturel dans tout ça ?

Il a été relégué bien loin, au mieux en milieu de première page… ou en bas de première page…

Alors, oui, Olivier Andrieu a raison de souligner que la E-réputation n’a pas d’impact direct sur le référencement naturel… mais dans ce contexte, peut-on encore parler de référencement naturel tellement il a été relégué loin derrière le référencement payant avec toutes ces « subtilités » ?

Toutes ces questions sont bien évidemment traitées et gérées par Optimize 360, agence de référencement spécialisée dans le monde du CHR (cafés, hôtels, restaurants).

N’hésitez pas à nous consulter sur des sujets de référencement ou de E-Réputation , qui sont..

éminemment complexes à gérer et à administrer, a fortiori pour un hôtel indépendant.

****

Thèmes de cet article :

Référencement et E-réputation

Référencement

E-réputation

Référencement Naturel

Laisser un commentaire