Optimize 360 - SEO SEM Référencement Google Social Media e-réputation > Actualités Optimize 360 > Dictionnaire du Web > Internal Linking. L’arme absolue contre un mauvais taux de rebond ?
  • Posté par : Fred Poulet
yes we optimize
Au sommaire
  1. Les 2 grandes méthodes d’internal linking
  2. Méthode Manuelle d’internal linking
  3. Méthode semi-automatique d’internal linking
  4. Les résultats observés sur un cas concret
  5. En conclusion sur l’Internal Linking

L’internal linking (ou maillage internet) ( capacité à générer des liens entre un mot clef et une page de destination dans un site internet ) serait-il l’arme absolue pour combattre un mauvais taux de rebond ?

Rappelons que le taux de rebond est plutôt un mauvais critère dans le cadre d’une stratégie de référencement.

Google considère en effet à juste titre, que si l’internaute arrive sur un site, et pour X raison s’en va sans y rester et naviguer, l’expérience utilisateur du site n’est pas idéale, et donc l’indexation de cette / ces page(s) pas digne d’être intéressante.

Il faut donc trouver des solutions pour faire baisser ce taux de rebond, et ainsi démontrer aux robots d’indexations, qu’au delà de la qualité technique intrinsèque de la page, elle a une vraie utilité d’un point de vue production de contenu intéressant pour l’internaute.

Il faut donc bien évidemment produire du contenu intéressant pour capter l’attention et l’intérêt de l’internaute, mais également, lui permettre de naviguer facilement vers des articles ou des pages connexes pour aller plus loin dans l’approfondissement de sa recherche.

 

Télécharger Gratuitement notre Guide "5 points basiques pour Auditer son site internet" 
 

Les 2 grandes méthodes d’internal linking

 

Méthode Manuelle d’internal linking

 

La première façon est de mettre manuellement des liens hypertextes sur des mots clefs stratégiques, renvoyant vers des pages de destinations “mères” et fortes qui contribuent à donner une information complémentaire étoffée vs. ce même mot clef.

C’est en l’occurrence une méthode fastidieuse, car elle suppose de penser sa stratégie de linking au fur et à mesure que l’on construit des articles de blog ou des pages supplémentaires.

Il faudra donc pour le coup repasser sur des anciens et vieux articles en permanence au gré de l’évolution de la vie de son site internet. Sinon, bien évidemment tout un tas de liens qui auraient mérités d’être faits précédemment ne seront pas pris en compte.

La plupart des responsables éditoriaux n’auront pas ce temps nécessaire à leur disposition pour ce faire.

Préférez donc plutôt la méthode semi-automatique (cf ci-dessous) pour peu que votre CMS vous permette d’intégrer un plugin sur le sujet:

 

Méthode semi-automatique d’internal linking

 

Cette méthode consiste donc à intégrer dans votre CMS, un plugin qui va vous aider à tisser des liens automatiques entre un mot clef majeur cible, et une page de destination.

Exemple pour WordPress.

plugin wordpress Internal link jucer

Exemple pour Prestashop.

seo internal linking prestashop

Cela va vous aider à configurer sur la page de destination, tous les mots clefs pour lesquels vous souhaitez qu’un lien hypertexte soit dirigé.

Une fois le mot clef choisi face à la page de destination, et la mise en route effectuée, le plugin va aller chercher tous les termes dans vos pages et articles, les surligner automatiquement et les diriger vers votre “page mère” de destination.

Le gros avantage au delà de la rapidité, est de ne rien oublier au fur et à mesure de la rédaction de vos articles, et surtout cela va aussi aller chercher tous les anciens articles pour les mettre à jour avec ces mêmes liens hypertextes.

L’inconvénient, si vous en abusez, est devoir voir apparaître une foultitude de liens partout, et que vos textes ne deviennent progressivement qu’une somme de liens… 

Donc d’un point de vue visuel pas terrible du tout.

Comme toute bonne chose, il faut savoir en user, mais pas en abuser…  

 

Les résultats observés sur un cas concret

Optimize 360 a mis en place cette même stratégie chez un client récemment, et clairement, en l’espace d’une semaine, ce link building semi automatique a fait des miracles…

Regardez les résultats sur la semaine qui a suivi la mise en place et le paramétrage de ce plugin.

baisse du taux de rebond grace a l internal linking

Le site internet concerné avait l’année précédente (et sur l’ensemble de la durée qui a suivi avant notre intervention) un taux de rebond de 73%. 

Il est désormais de moins d’environ 10% seulement.

Les résultats sont spectaculaires.

Évidemment, la baisse d’un taux de rebond ne peut pas être liée uniquement à l’amélioration du maillage interne de votre site.

Il conviendra de surveiller aussi:

 

  • la qualité du contenu produit et de celui des pages d’atterrissage vers lesquelles on revoit
  • la vitesse de connexion du site (qui peut si elle est très lente, polluer augmenter votre taux de rebond)
  • l’expérience utilisateur (UX – User Experience -) au sens large

 

Vous pourrez aussi constater sur cette chart, que le trafic n’a aucune commune mesure, mais pour ce sujet, nous vous invitons à vous référer sur les articles que nous avons fait sur le seo.

 

En conclusion sur l’Internal Linking

 

L’internal Linking (ou maillage interne) n’est pas à lui seul le facteur majeur qui peut infléchir un taux de rebond, mais en revanche, c’est un des éléments essentiels pour faire en sorte qu’il diminue au maximum.

Nos équipes Optimize 360 se tiennent à votre disposition pour vous renseigner sur tous ces sujets.

yes we optimize

 

Pour toute information, n’hésitez pas à contacter nos équipes, ou à nous demander un Audit de référencement Gratuit ou un Devis

 

Laisser un commentaire