Google ou Amazon ? Qui va finir par tuer Booking et Expedia ?

Google ou Amazon ? Qui va finir par tuer Booking et Expedia ?

Google-vs-Amazon
Au sommaire
  1. Que préparent-ils chacun de leur côté ?
  2. IA et Machine Learning au coeur de la stratégie de Google.
  3. Aspiration des données internes au coeur de la stratégie Amazon.
  4. Qui va dominer le monde du voyage, du tourisme et de l’hôtellerie ?

Google Travel vs. les projets en cours d’Amazon AWS ( Amazon Web Services ) qui va gagner la guerre des réservations dans l’industrie du voyage, du tourisme et de l’hôtellerie ?

Ils étaient jusque là essentiellement focalisés et en concurrence sur leurs enceintes connectées (Google Home vs. Alexa), en tous cas de façon visible auprès du grand public…

Mais en coulisses c’est une guerre beaucoup plus féroce qu’ils s’apprêtent à se livrer, et il ne s’agit pas là de “joujoux connectés” qui leur permettent accessoirement d’enregistrer vos conversations “à l’insu de votre plein gré”… (sic Virenque)

Google contre Amazon

Google a déjà démarré, comme nous le verrons plus loin, une guerre de tranchées à peine voilée contre ses propres partenaires commerciaux et 1ers pourvoyeurs de budgets publicitaires: Booking et Expedia… qui à eux deux lui fournissent près de 10 milliards de dollars de revenus publicitaires.

Paradoxal nous direz-vous ? En fait pas tant que ça…

Amazon, après la tentative avortée en 2015 d’Amazon Destinations, est en train de fourbir à nouveau ses armes. 

Mais d’une manière légèrement différente de cette première tentative:

En parallèle du projet en cours d’hébergement des données de l’armée américaine sur AWS (projet JEDI de 10 Milliards de dollars)…, Amazon est en train d’amadouer depuis un certain temps les données des plus gros opérateurs des voyagistes mondiaux.

cf. rapport publié par Skift Resarch qui met en exergue les plus que fortes probabilités d’Amazon de se lancer dans cette bataille.

On peut même voir directement sur leur site ici, tous les voyagistes qui lui font d’ores et déjà confiance pour héberger leurs données sensibles.

Et parmi eux, Expedia, Air BnB, IATA, Hyatt …. et bien d’autres, en train de considérer naïvement qu’Amazon n’est qu’un gros et vulgaire disque dur dans le Cloud…leur permettant d’héberger et de sécuriser leurs données sensibles.

Que préparent-ils chacun de leur côté ?


Rappelons tout d’abord, qu’Amazon et Google sont tout sauf des entreprises philanthropes.

Les deux sociétés ont une puissance financière considérable.

Google représentait déjà près de 150 milliards de dollars de CA en 2018, 30 milliards de bénéfices, et disposerait de plus de 117 milliards de Cash. Soit presqu’une année complète de son chiffre d’affaires.

Amazon représenterait 72 Milliards de CA en 2018, 10 milliards de bénéfices, et même si on ne connaît pas exactement son niveau de cash, on imagine aussi une vraie machine de guerre en terme de capacité d’investissements.

Le CA de Booking serait d’environ 15 milliards en 2018, mais ce dernier en réinvestirait 5, presqu’1/3 en publicité (en grande partie chez… Google)

Le CA d’Expedia serait d’environ 11 milliards en 2018 avec une proportion similaire au niveau dépenses publicitaires 

Et quand on reverse presque ⅓ de son chiffre d’affaires en grande partie au premier moteur de recherche mondial… on comprend tout de suite:

  • le niveau de dépendance économique
  • le risque afférent en matière de survie si Google décide de les boycotter, de les mettre à l’amende, ou de faire le Job à leurs place… 

IA et Machine Learning au coeur de la stratégie de Google.


Comme nous l’avions déjà évoqué dans un article précédent, Google est en train de mettre en place une arme atomique en terme de réservations de voyages.

A grands coups de Machine Learning et d’intelligence artificielle, le leader mondial incontesté des moteurs de recherche, analyse et améliore en permanence son algorithme afin soi disant de proposer à l’internaute les meilleurs services dès lors qu’il commence à effectuer une recherche de voyage (voire d’intention de voyage)

  • Il repère à quel moment vous vous renseignez sur une destination future
  • il sait quels sont vos goûts, vos moyens financiers en conséquence de vos recherches
  • il sait quel type d’hébergements vous avez l’habitude de fréquenter
  • il sait également ce que vous allez / pourriez faire à destination 
  • Bien évidemment avec quelle compagnie vous allez voyager 
  • En solo ou en famille
  • Combien de jours sur place 
  • Et comme vous cherchez également chez lui tout et n’importe quoi, il sait même ce qui pourrait vous faire plaisir une fois arrivé à l’hôtel et comme activités périphériques. Quelle voiture de location vous allez prendre. Quels types de restau vous allez faire… 

Autrement dit, avant même que vous ayez décidé de déclencher les actes d’achats, et en fonction même de la manière dont vous vous y prenez, il en sait déjà beaucoup plus que Booking et Expedia …

Il a donc une capacité d’anticipation supérieure à eux. Il a même des informations que Booking et Expedia (qui dépendent de lui pour exister) n’auront jamais… 

Les OTA déjà en train de mourir (sans le savoir)

Dans ces conditions, qu’est-ce qui empêche Google de faire le Job à leurs place ?…

Rien… La seule volonté d’appuyer sur le bouton… et de prendre tout seul, et à leur place, les commissions que Booking et Expedia prennent aujourd’hui aux hôteliers… 

Et Google a déjà commencé la démarche…

  • Il enferme les OTA dans son Knowledge Graph pour les rendre encore un peu plus dépendants à court terme. ( Meta Search )
  • Il continue à leur prendre de l’argent via Google Ads le temps de préparer son système de réservations en propre.
  • Et dès qu’il sera prêt à faire exactement la même chose, voire mieux, les invitera à payer leur présence encore beaucoup plus cher dans le moteur jusqu’à les étouffer financièrement.

Les OTA sont déjà morts… Ils sont juste en sursis pour quelques années encore.



Aspiration des données internes au coeur de la stratégie Amazon.


Amazon Web Services devient l’ami et le coffre fort des voyagistes… 

Il le clame haut et fort et publiquement.

Extrait de leur site AWS:

Certaines des plus grandes sociétés de voyage de d’hôtellerie du monde ont fait le choix du tout cloud avec AWS, notamment Airbnb, Choice Hotels, DoorDash, Dunkin’ Brands, Expedia Group, Korean Air Lines, Qantas Airways, Ryanair ou encore Trainline. 

C’est parce qu’AWS dispose du plus grand nombre de services, des capacités les plus poussées et du taux d’innovation le plus rapide dans le cloud. 

Les sociétés peuvent profiter de l’agilité et de l’évolutivité du cloud AWS pour réduire les coûts et innover plus rapidement. 

Les leaders du voyage et de l’hôtellerie gagnent en compétitivité, les services AWS permettant de créer des expériences client améliorées et de gagner en efficacité opérationnelle.”

Qui peut croire une seule seconde les intentions bienveillantes de Jeff Bezos en la matière ?

Tous les groupes cités ci-dessus ont déjà livré sur un plateau à Amazon toutes les données personnelles de leurs clients… 

En parallèle, et c’est un pur hasard, le magazine L’Echos Touristique nous apprend qu’Amazon est en train de recruter:

  • un directeur du marketing pour l’hôtellerie et les voyages, 
  • des commerciaux pour convaincre hôtels, compagnies aériennes et restaurants d’utiliser sa technologie cloud, de créateurs de solutions technologiques
  • des consultants au carnet d’adresses bien fourni dans le secteur, pour porter la voix des grandes entreprises du tourisme chez Amazon Web Services.

 

Et met donc en place une armée mexicaine pour accélérer le processus… 

Que va donc bien faire Amazon de toutes ces données ?

Coopérer bien gentiment comme Booking et Amazon le font en Allemagne et en Autriche en test ?

Voilà… l’échange de données a bel et bien commencé. Il faut dire que c’est encore beaucoup plus facile à faire dès lors que les données sont hébergées au même endroit…


Qui va dominer le monde du voyage, du tourisme et de l’hôtellerie ?


Qui dans cette jungle va donc tirer les marrons du feu ?

Google avec son intelligence artificielle et son hégémonie dans la recherche sur internet ?

Amazon avec ses partenaires voyagistes, OTA et les compagnies aériennes ?

Il semblerait quand même que Google ait en la matière un temps d’avance sur tout le monde.

En effet, la capacité à obtenir la donnée en amont, à la comprendre et à l’interpréter, sera potentiellement toujours plus forte que celle de l’obtenir a posteriori si qualifiée et complète soit-elle. 

Il y a donc fort à parier que Google devrait pour les prochaines années, sauf démantèlement ou abus de position dominante, truster encore et maîtriser les premières places, comme il le fait déjà si bien avec la maîtrise des résultats de ses “partenaires”  sur son moteur de recherche, et avec les données personnelles de leurs consommateurs.

Pour toute information, n’hésitez pas à contacter nos équipes, ou à nous demander un Audit Gratuit ou un Devis

Résumé
Google ou Amazon ? Qui va finir par tuer Booking et Expedia ?
Nom de l'article
Google ou Amazon ? Qui va finir par tuer Booking et Expedia ?
Description
Google Travel vs. les projets en cours d’Amazon AWS ( Amazon Web Services ) qui va gagner la guerre des réservations dans l’industrie du voyage, du tourisme et de l’hôtellerie ?
Auteur
Agence
Optimize 360
Logo de l'Agence

Laisser un commentaire