Comprendre le Total Blocking Time et ses implications en SEO

Par notre Agence SEO Optimize 360

Total blocking Time


Le monde du référencement naturel est en constante évolution, et de nouvelles métriques sont régulièrement introduites pour nous aider à optimiser nos sites web.

Parmi ces nouveautés, il y a le Total Blocking Time (TBT), une métrique webperf qui mesure l’impact des performances sur la réactivité d’un site.

Dans cet article, nous allons explorer en détail cette nouvelle notion et montrer comment son implication dans votre stratégie SEO peut favoriser vos classements sur les moteurs de recherche comme Google.

Total blocking Time

Qu’est-ce que le Total Blocking Time ?

Le Total Blocking Time, ou TBT, est une métrique webperf qui évalue le temps total pendant lequel un utilisateur ne peut interagir avec une page Web.

Elle reflète donc la durée pendant laquelle certains éléments bloquants empêchent la réponse aux interactions des utilisateurs comme les clics ou les frappes au clavier. Cette métrique est cruciale pour comprendre si votre site offre une expérience agréable à ses visiteurs.

Pourquoi est-il important pour le SEO ?

Si le TBT ne faisait pas autrefois partie des critères principaux pris en compte par Google pour classer les sites web, cette situation a changé récemment avec l’introduction des Core Web Vitals.

Ces trois indicateurs-clés mesurent la vitesse, la réactivité et la stabilité visuelle d’une page, et représentent désormais des facteurs essentiels pour le classement SEO. Le TBT joue donc un rôle crucial dans l’évaluation de la réactivité d’une page.

Composants du Total Blocking Time

Pour mieux comprendre le TBT, il est important de connaître ses composants. Le Total Blocking Time se divise en deux parties principales : le temps de traitement JavaScript (JS) et le temps de rendu du navigateur. Ces éléments ont une influence directe sur la réactivité d’un site et peuvent ainsi impacter le SEO.

Temps de traitement JavaScript

Le temps de traitement JS correspond à la période pendant laquelle les ressources JavaScript sont en train de s’exécuter. Pendant ce temps, le navigateur peut être bloqué, empêchant ainsi les interactions des utilisateurs. 

Une exécution trop lente ou trop importante de ces scripts peut provoquer un ralentissement significatif et affecter négativement le TBT et l’expérience utilisateur globale. Il est donc essentiel de prendre ce facteur en considération lors de l’optimisation de votre site.

Durée de rendu du navigateur

La durée de rendu du navigateur représente le temps nécessaire pour afficher le contenu d’une page Web. Plus cette phase est longue, plus le TBT sera élevé et l’expérience utilisateur insatisfaisante. Pour minimiser cet impact négatif, il est crucial d’optimiser le chargement et l’affichage des différents éléments de votre site.

Mesurer le Total Blocking Time

Pour assurer la qualité de l’expérience utilisateur et optimiser votre référencement, il est crucial de mesurer régulièrement le TBT et d’identifier les éléments qui peuvent le ralentir. Plusieurs outils vous aident à effectuer cette analyse :

  • Google Lighthouse : intégré dans la console Chrome DevTools, cet outil open-source fournit des informations détaillées sur la performance d’une page, y compris le TBT.
  • WebPageTest : ce service en ligne permet d’évaluer les performances d’un site et offre plusieurs options de configuration pour adapter l’analyse à différentes situations.

Une fois que vous avez identifié les problèmes réduisant la réactivité de votre site, il vous incombe ensuite de prendre les mesures adéquates pour améliorer le TBT et ainsi optimiser votre SEO.

Comment réduire le Total Blocking Time ?

Pour offrir une expérience utilisateur optimale et améliorer votre positionnement SEO, il est essentiel de minimiser le TBT. Voici quelques pistes pour y parvenir :

Optimiser les scripts JavaScript

Comme mentionné précédemment, les ressources JavaScript ont un impact direct sur le TBT. Pour réduire cela, suivez ces conseils :

    1. Réalisez une audit de vos codes JS : Identifiez et supprimez les codes inutilisés ou obsolètes pour gagner en rapidité et en efficacité.
    2. Minifiez et compressez vos fichiers JS : Réduire la taille des fichiers JavaScript vous permettra d’accélérer leur chargement et ainsi de diminuer le TBT.

Améliorer le rendu du navigateur

Pour réduire la durée de rendu, adoptez les pratiques suivantes :

    • Utilisez un système de mise en cache : Mettre en cache votre contenu permet d’économiser du temps lors des visites ultérieures, améliorant ainsi les performances globales du site.
    • Otimisez vos images : Comprimez correctement vos images pour réduire leur poids sans nuire à la qualité.

En travaillant sur ces éléments, vous pouvez obtenir une amélioration significative de votre TBT, contribuant ainsi à offrir une expérience utilisateur optimale.

Vous gagnerez également en visibilité SEO grâce au respect des critères des Core Web Vitals exigés par Google.

Évaluez régulièrement votre TBT et prenez en compte les retours d’expérience des utilisateurs pour ajuster vos efforts et conserver un site web performant et bien positionné dans les résultats de recherche.

blank Accélérateur de Performances Digitales pour les PME

ContactRendez-vous

fr_FRFR