Le scraper en SEO : tout savoir sur cet outil de collecte de données

Par notre Agence SEO Optimize 360.

Scraper


Dans le domaine du référencement naturel et du marketing digital, un outil essentiel s’est imposé au fil des années pour optimiser les performances des sites web : le scraper.

Mais qu’est-ce qu’un scraper, comment fonctionne-t-il et quelle est son utilité ?

Dans cet article, nous passerons en revue les caractéristiques principales du scraper et ses différentes applications dans le secteur du SEO.

Scraper

Qu’est-ce qu’un scraper ?

Le terme « scraper » provient de l’anglais « to scrape », qui signifie gratter ou racler. Un scraper, également connu sous les noms de grattoir, racleur ou décapeuse, désigne donc un outil capable de collecter des informations depuis une page web ou une source de données en ligne.

Une définition plus précise peut être donnée : un scraper est un logiciel ou un script automatisé qui explore le contenu d’une page web (ou plusieurs) afin d’en extraire certaines données structurées.

Ces dernières peuvent ensuite être analysées, utilisées ou mises à disposition par la suite.

Fonctionnement d’un scraper

Un scraper agit généralement en suivant un processus bien défini :

  1. Requête HTTP : pour accéder au contenu d’une page web, le scraper envoie une requête HTTP demandant l’accès à cette dernière. Il se fait ainsi passer pour un internaute lambda, voire pour un moteur de recherche (tel que Googlebot).
  2. Exploration du code source : une fois la page web chargée, le scraper explore son contenu en se basant sur son code source HTML. Cela lui permet d’identifier les différentes sections et balises présentes.
  3. Extraction des données : à partir de cette exploration, le scraper est en mesure d’extraire précisément les informations qui l’intéressent. Il peut s’agir, par exemple, de liens hypertextes, de titres, de descriptions, de métadonnées, de textes ou encore de coordonnées géographiques.
  4. Stockage et traitement : les données collectées sont ensuite stockées dans un format exploitable tel qu’un fichier CSV, JSON ou XML. Elles peuvent alors être analysées, traitées ou réutilisées selon les besoins de l’utilisateur ou du projet en question.

Dans certains cas, le scraper peut contourner certaines « barrières » mises en place par les sites web afin de restreindre l’accès aux robots et scrapers automatisés. Ces barrières peuvent prendre la forme de limitations de requêtes, de CAPTCHAs ou encore de l’utilisation de fichiers robots.txt.

Pourquoi utiliser un scraper en SEO ?

Dans le monde du référencement naturel et du digital marketing, le scraper s’est imposé comme un outil incontournable pour plusieurs raisons :

  • Analyse concurrentielle : en récupérant les données provenant des pages web de vos concurrents, vous pouvez obtenir un aperçu de leurs stratégies de contenu, de leurs backlinks ou encore de leur maillage interne.
  • Optimisation on-page : récupérer les données relatives aux balises HTML, titres, méta descriptions et autres éléments essentiels vous permet d’identifier les points forts et faibles de votre site et de déterminer les optimisations à apporter pour un meilleur référencement.
  • Analyse des performances : les scrapers peuvent aider à détecter les problèmes techniques impactant le SEO, tels que les erreurs 404, les liens cassés, les contenus dupliqués ou encore l’état des redirections.
  • Veille sectorielle : utiliser un scraper vous offre la possibilité de surveiller en temps réel les tendances, actualités et nouveautés dans votre secteur d’activité.

Les limites et précautions d’utilisation du scraper

Bien que le scraper soit un outil très utile en SEO, il est important d’en connaître les limites ainsi que les précautions à prendre lors de son utilisation :

  • Respect de la vie privée et des droits d’auteur : certaines données extraites par le scraper peuvent être protégées par des lois sur la confidentialité et le droit d’auteur. Il est donc crucial d’utiliser cet outil de manière responsable et éthique, en veillant à respecter la législation en vigueur.
  • Risque de bannissement : certains sites web n’hésitent pas à bloquer ou bannir les IP suspectées de scraper leur contenu de manière abusive. Il est donc important de moduler la fréquence et le volume de vos requêtes pour éviter d’éveiller les soupçons.
  • Fiabilité des données : le scraper étant dépendant du code source des pages web ciblées, il peut être nécessaire d’adapter régulièrement les paramètres de recherche et d’extraction pour tenir compte des évolutions éventuelles de ces pages (changement de structure, modifications des balises…) afin d’assurer la pertinence et la cohérence des données collectées.
blank Accélérateur de Performances Digitales pour les PME

ContactRendez-vous

fr_FRFR