Comprendre le Knowledge Vault de Google en SEO

Par notre Agence SEO Optimize 360

Knowledge Vault


Dans l’univers du référencement naturel, Google ne cesse d’innover pour améliorer ses services et proposer des résultats toujours plus pertinents à ses utilisateurs.

L’une des innovations majeures dans ce domaine est le Knowledge Vault, une base de connaissances qui repose sur le Web sémantique et la compréhension du langage naturel.

Découvrons ensemble qu’est-ce que le Knowledge Vault de Google et comment il influence le SEO en 10 points clés.

Knowledge Vault

1. Qu’est-ce que le Knowledge Vault ?

Le Knowledge Vault est un système développé par Google qui vise à créer une immense base de données recueillant les faits et les informations provenant de diverses sources sur le web. Il se base notamment sur le principe du graphe de connaissance (Knowledge Graph), mais avec une approche plus vaste et dynamique. Le Knowledge Vault est capable d’apprendre et de faire évoluer sa base de connaissances de manière automatique, grâce à des algorithmes avancés.

2. La différence entre Knowledge Vault et Knowledge Graph

Le Knowledge Graph est également une base de données de Google, qui permet de rassembler différentes informations structurées sur une multitude de sujets. Néanmoins, la principale différence réside dans le caractère évolutif du Knowledge Vault, qui peut s’enrichir et s’adapter de manière autonome, contrairement au Knowledge Graph qui nécessite une intervention humaine pour être mis à jour.

2.1 Knowledge Graph : une base de données structurée

Le Knowledge Graph a pour objectif de faciliter la compréhension des mots et des concepts par Google, en reliant les informations entre elles de manière cohérente. Il est le résultat d’une organisation hiérarchique des données et repose sur des standards tels que le langage RDF (Resource Description Framework) ou les balises Schema.org.

2.2 Knowledge Vault : une intelligence artificielle autonome

Le Knowledge Vault, quant à lui, va plus loin en exploitant les données non structurées du web pour apprendre et développer ses connaissances. Grâce à des algorithmes de machine learning, il est capable d’extraire les informations pertinentes sans intervention humaine, ce qui lui permet de s’enrichir constamment.

3. Le fonctionnement du Knowledge Vault

Pour collecter et traiter les données, le système utilise différentes techniques et technologies telles que le web scraping (extraction automatisée des données), le traitement automatique du langage naturel (NLP), ou encore l’apprentissage automatique (machine learning). Cette combinaison permet au Knowledge Vault d’accroître ses connaissances en continu, d’établir des relations entre les données et de générer des inférences.

4. L’impact du Knowledge Vault sur le SEO

Les améliorations apportées par le Knowledge Vault ont un impact significatif sur les pratiques SEO. En se basant sur une approche holistique de l’information, Google est davantage capable de comprendre les intentions des internautes lorsqu’ils formulent leurs requêtes dans la barre de recherche. Ainsi, les résultats proposés sont plus pertinents et adaptés à leurs attentes.

4.1 Des SERP plus riches et diversifiés

Grâce à la collecte d’informations supplémentaires, le moteur de recherche est en mesure de proposer des pages de résultats enrichies, qui incluent désormais des extraits optimisés (featured snippets), des informations contextuelles, des résultats locaux ou encore des suggestions de recherche connexes. Cela permet aux internautes d’avoir accès à un large panel d’informations pertinentes et complémentaires directement depuis la page de résultats.

4.2 L’importance accrue du contenu de qualité

Avec le système Knowledge Vault, Google valorise davantage les sites qui offrent un contenu riche, pertinent et à jour. Il est donc primordial pour les professionnels du SEO d’accorder une attention particulière à la qualité et à l’originalité de leurs contenus, ainsi qu’à leur mise à jour régulière.

4.3 Un besoin de structuration des données

Pour tirer pleinement parti des possibilités offertes par le Knowledge Vault, il est également nécessaire d’optimiser la structuration des données sur son site web, notamment en recourant à des balises Schema.org ou en respectant les bonnes pratiques en matière de microdonnées.

5. Le rôle du machine learning dans le Knowledge Vault

L’apprentissage automatique est au cœur du fonctionnement du Knowledge Vault. Grâce à des algorithmes complexes, le système est capable d’identifier les relations entre les entités et les attributs, d’extraire et de classifier les informations pertinentes, ou encore de détecter les erreurs et les ambiguïtés. Cela permet au Knowledge Vault de s’adapter en continu aux évolutions du web et aux besoins des utilisateurs.

6. La fiabilité des données collectées

Le Knowledge Vault intègre différents mécanismes pour assurer la fiabilité et l’exactitude des informations recueillies. Il utilise notamment un système de notation basé sur le niveau de confiance accordé à chaque source : plus une source est réputée fiable, plus son contenu sera pris en compte lors de l’élaboration de la base de connaissances. De plus, le processus d’apprentissage automatique permet d’identifier et de corriger les erreurs potentielles dans les données collectées.

7. Les limites du Knowledge Vault

Bien que le Knowledge Vault représente une avancée majeure dans le traitement de l’information, il n’est pas exempt de défauts. Parmi ses principales limites, on peut notamment citer les problèmes de duplication des données, la difficulté à gérer les ambiguïtés liées au langage naturel, ou encore la sensibilité aux manipulations malveillantes (black hat SEO).

8. Le Knowledge Vault et la vie privée

La collecte massive de données par le Knowledge Vault soulève également des questions relatives à la protection de la vie privée des utilisateurs. Google assure toutefois respecter les principes de confidentialité et de sécurité en vigueur, en ne conservant que les données anonymisées et en respectant les préférences des internautes en matière de contrôle de leurs informations.

9. Les perspectives d’évolution du Knowledge Vault

Le développement du Knowledge Vault est loin d’être terminé : Google continue d’investir dans la recherche et l’innovation pour perfectionner ses algorithmes et élargir sa base de connaissances. Ainsi, on peut s’attendre à ce que le système devienne encore plus performant dans les années à venir, avec une meilleure compréhension des requêtes des utilisateurs et des résultats de recherche toujours plus pertinents.

10. Comment adapter sa stratégie SEO face au Knowledge Vault ?

  1. Cibler les intentions de recherche : Adaptez votre contenu aux besoins et aux attentes des internautes en vous basant sur les mots-clés et les thématiques qui intéressent réellement votre cible.
  2. Focusser sur le contenu de qualité : Veillez à proposer un contenu original, pertinent et à jour pour capter l’attention de Google et des internautes.
  3. Structurer vos données : Optimisez vos contenus en recourant aux microdonnées et aux balises Schema.org pour faciliter leur exploitation par les moteurs de recherche.
  4. Favoriser la diversité des sources : Citez et partagez du contenu provenant de sources reconnues comme fiables pour renforcer la crédibilité de votre site et améliorer votre référencement naturel.
blank Accélérateur de Performances Digitales pour les PME

ContactRendez-vous

fr_FRFR