CLS en SEO : Comprendre l’importance de la stabilité visuelle pour les pages web

Par notre Agence SEO Optimize 360


La Cumulative Layout Shift (CLS), ou décalage cumulatif d’agencement en français, est un terme qui prend une importance croissante dans le domaine du référencement naturel et de l’optimisation des sites web. Cette métrique vise à évaluer la stabilité visuelle d’une page web et son impact sur l’expérience utilisateur.

Dans cet article, nous allons expliquer ce qu’est le CLS en SEO, pourquoi il est indispensable et comment améliorer la performance de votre site en termes de stabilité visuelle.

CLS

Qu’est-ce que le Cumulative Layout Shift ?

Le Cumulative Layout Shift est un indicateur qui mesure le déplacement des éléments visibles d’une page web pendant le chargement ou pendant l’utilisation.

Il est calculé en multipliant le décalage de chaque élément par sa part relative dans l’espace visible de la page. Plus l’indice est proche de zéro, moins l’utilisateur risque de rencontrer des déplacements non souhaités sur la page.

Pour mieux comprendre pourquoi cette mesure est importante, imaginez-vous en train de lire un article sur un site et brusquement, une image s’affiche et déplace tout le contenu vers le bas, vous obligeant à rechercher l’emplacement où vous étiez.

Ce genre de situation désagréable peut impacter négativement l’expérience utilisateur et encourager vos visiteurs à quitter votre site rapidement.

Le CLS, une métrique clé pour le SEO

Le moteur de recherche Google accorde une importance particulière à l’expérience utilisateur et aux performances des sites web. C’est dans ce contexte que le CLS est devenu un indicateur clé à surveiller pour améliorer le référencement naturel d’un site.

Pourquoi le CLS a-t-il de l’importance en SEO ?

    • L’expérience utilisateur : En premier lieu, un CLS faible garantit une expérience globalement satisfaisante pour les utilisateurs. Ils peuvent ainsi consulter le contenu sans être dérangés par des éléments intrusifs ou des déplacements indésirables.

    • La performance du site : Le CLS est lié à la vitesse de chargement des pages et à leur stabilité. Ces facteurs sont également des critères de classement pour Google. Un bon CLS contribue donc à améliorer les chances d’être bien positionné dans les résultats de recherche.

    • Les signaux d’engagement : Des études ont montré qu’un CLS élevé peut générer un taux de rebond plus important, une diminution du temps passé sur le site et une baisse des conversions. En réduisant les décalages, vous augmentez les chances de conserver vos visiteurs et d’améliorer ces indicateurs-clés.

Quel seuil viser pour son CLS ?

Selon Google, voici les valeurs cibles recommandées pour le Cumulative Layout Shift :

    • Bon : Un CLS inférieur à 0,1 est considéré comme idéal pour offrir une expérience optimale aux utilisateurs.
    • À améliorer : Si votre CLS se situe entre 0,1 et 0,25, cela indique qu’il y a des décalages sur la page mais que leur impact est modéré. Vous devriez chercher à réduire ces déplacements pour améliorer l’expérience utilisateur.
    • Mauvais : Un CLS supérieur à 0,25 signifie que les mouvements sont trop importants et risquent de dégrader fortement l’expérience de vos visiteurs. Il est impératif d’intervenir rapidement pour corriger les soucis rencontrés et ainsi favoriser un meilleur référencement naturel.

Comment réduire le Cumulative Layout Shift de son site ?

Pour améliorer la stabilité de vos pages web, voici quelques recommandations à mettre en pratique :

Réserver explicitement l’espace nécessaire aux éléments médias

Pour éviter que les images et vidéos ne provoquent de décalages lors du chargement, il est préférable de spécifier leur taille (hauteur et largeur) dans le code HTML ou via CSS. Cela permettra au navigateur de réserver instantanément l’espace nécessaire et d’éviter les redimensionnements lors du chargement.

Charger les publicités et autres éléments dynamiques dans des espaces réservés

Si votre site intègre des publicités, des widgets ou d’autres éléments dynamiques, il est important de réserver un espace suffisant pour les afficher sans que cela ne perturbe le contenu principal. Vous pouvez par exemple utiliser des conteneurs avec des dimensions fixes pour accueillir ces éléments tout en préservant la stabilité visuelle de la page.

Eviter les modifications de style tardives

Les décalages peuvent également être provoqués par des modifications de style (CSS) appliquées trop tardivement lors du chargement de la page. Essayez d’éviter les styles imbriqués et de déclarer les règles CSS importantes en amont afin de s’assurer qu’elles sont prises en compte dès le début du rendu.

Optimiser les polices et les animations

Le chargement des polices et la mise en œuvre des animations peuvent aussi générer des mouvements indésirables sur vos pages. Pour limiter ces problèmes, privilégiez l’utilisation de polices système ou de services de polices optimisées, et n’hésitez pas à désactiver les animations complexes ou longues à charger.

En travaillant sur ces différents aspects, vous améliorerez non seulement le CLS de votre site, mais contribuerez également à offrir une expérience utilisateur satisfaisante et agréable à vos visiteurs. Nul doute que cette démarche portera ses fruits en termes de référencement naturel et de succès pour votre site web.

blankAccélérateur de Performances Digitales pour les PME

ContactRendez-vous

fr_FRFR