Définition des ancres de liens en SEO

Par notre Agence SEO Optimize 360


Dans le monde du référencement et du netlinking, les ancres de liens jouent un rôle crucial.

En effet, elles permettent à Google de comprendre l’objet d’un lien et ainsi améliorer le positionnement d’un site dans les résultats de recherche.

Dans cet article, nous allons voir comment optimiser vos ancres de liens pour booster votre SEO.

 

Ancres de liens

Comprendre l’importance des ancres de liens

Pour mieux appréhender le fonctionnement des ancres de liens, il est essentiel de comprendre comment elles sont utilisées par Google.

Les robots d’indexation de ce dernier sont constamment à la recherche de nouvelles informations sur le Web, telles que des mots-clés pertinents, la qualité du contenu ou encore les liens externes pointant vers des sites de qualité.

C’est ici qu’interviennent les ancres de liens : en analysant celles-ci, Google peut déterminer le sujet principal du lien et ainsi catégoriser correctement le contenu associé. Optimiser les ancres de liens de votre site est donc primordial pour améliorer son positionnement dans les SERP (Search Engine Results Page).

Les différents types d’ancres de liens

Afin d’optimiser au mieux vos ancres de liens, il est important de connaître les différentes catégories existantes :

  1. Ancre exacte : elle correspond à un mot-clé précis pour lequel vous souhaitez être référencé. Par exemple : « chocolat belge ».
  2. Ancre générique : elle s’applique à un terme plus général, souvent moins concurrentiel. Exemple : « confiserie ».
  3. Ancre optimisée : elle comprend le mot-clé principal ainsi qu’un ou plusieurs termes complémentaires pertinents. Exemple : « boutique de chocolat belge en ligne ».
  4. Ancre naturelle : il s’agit d’une phrase ou expression contenant le mot-clé, sans nécessairement le mettre en avant. Exemple : « Pour déguster du bon chocolat belge, rendez-vous sur notre boutique en ligne. »
  5. Ancre d’URL : dans ce cas, l’ancre est simplement constituée de l’adresse URL du site cible.

Analyser et diversifier ses ancres de liens

Afin d’éviter d’être pénalisé par les algorithmes de Google tels que Pingouin, il est impératif de diversifier ses ancres de liens. En effet, une répétition excessive d’ancres exactes peut être perçue comme une tentative de manipulation des résultats de recherche, et entraîner une chute dans les classements.

Pour éviter cela, nous vous conseillons de :

  • Analyser vos ancres de liens existantes : utilisez des outils tels que Google Search Console ou des logiciels dédiés pour identifier vos ancres de liens actuelles et leur répartition sur votre site.
  • Diversifier vos ancres de liens : répartissez équitablement vos liens entre les différentes catégories d’ancres détaillées plus haut. Mieux vaut privilégier les ancres optimisées et naturelles, qui sont moins susceptibles d’attirer l’attention négative des algorithmes de Google.
  • Adapter vos ancres en fonction du contexte : tenez compte du contenu dans lequel vous insérez vos liens, et choisissez une ancre appropriée au sujet abordé. Par exemple, si vous rédigez un article sur les bienfaits du chocolat, il est pertinent d’utiliser une ancre naturelle associée à ce thème.

Analyser la concurrence pour optimiser ses ancres de liens

Enfin, il est toujours intéressant de jeter un œil à ce que font vos concurrents en matière d’optimisation des ancres de liens. En étudiant leurs stratégies, vous pourrez déterminer quels types d’ancres fonctionnent le mieux dans votre thématique et ainsi ajuster votre propre approche.

Les outils pour analyser les ancres de liens de vos concurrents :

Ces outils permettent également de visualiser les ancres de liens de votre propre site, et ainsi identifier les potentielles optimisations à réaliser.

Les bonnes pratiques pour un netlinking efficace

Maintenant que vous connaissez les bases de l’optimisation des ancres de liens, voici quelques conseils supplémentaires pour améliorer vos campagnes de netlinking :

  1. Varier les types de liens : privilégiez une combinaison de liens dofollow (qui transmettent du jus SEO) et nofollow (qui n’en transmettent pas), ainsi qu’une variété de sources (sites d’autorité, blogs partenaires, réseaux sociaux, etc.).

  2. Privilégier la qualité : il vaut mieux obtenir un lien provenant d’un site de qualité plutôt que plusieurs liens issus de sites peu ou pas reconnus.

  3. Eviter le spam : n’utilisez pas de techniques abusives pour générer des liens, telles que le spam de commentaires ou l’achat de liens en masse. Cela peut nuire à votre référencement sur le long terme.

  4. Rester patient : le SEO est un travail de fond qui demande du temps et des efforts constants. Ne soyez pas découragé si les résultats tardent à se manifester, et continuez d’appliquer les méthodes présentées dans cet article pour optimiser vos ancres de liens et vos campagnes de netlinking.
 
 
blank Accélérateur de Performances Digitales pour les PME

ContactRendez-vous

fr_FRFR