Cornonavirus en France: L'hôtellerie plus touchée que jamais...

  • Posté par : Fred Poulet
contourner le coronavirus
Au sommaire
  1. Quel type de clientèle hôtelière est touchée par le Coronavirus ?
  2. Quels sont les hôtels les plus touchés par le Coronavirus ? (ou plutôt... ses conséquences)
  3. Sur Paris, l'hôtellerie Rive Gauche est carrément sinistrée 
  4. L'hôtellerie Rive Droite parisienne résiste un tout petit peu mieux aux conséquences du Coronavirus
  5. Qu'en est-il de l'impact du Coronavirus sur les hôtels de province ?
  6. Quelles mesurent prennent les hôtels face au Coronavirus ?
  7. Les mesures "externes" prise vis à vis des clients
  8. Les mesures "Internes" prises par les hôtels

Le Coronavirus, est en train de toucher de plein fouet le CHR (café, hôtels, restaurants) et en particulier hôtellerie qui est encore beaucoup plus dépendante dès lors qu’elle ne fait que du réceptif et n’a pas de restaurant dans son établissement pour pallier une partie du chiffre d’affaires qui ne se fait pas en chambres.

Optimize 360, Agence spécialisée dans l’univers du CHR, dispose d’un panel de clients hôteliers, a de fait accès à leurs chiffres de réservations, et corrobore complètement le constat déjà effectué dans le reportage réalisé il y a quelques jours sur BFM TV.

Sur février les chiffres annoncés par les grands media spécialisés parlaient déjà de tendances à -30% de CA, avec de multiples annulations sèches.

Sur les premiers jours de Mars, Optimize 360 vous donne une tendance sur la base de chiffres réels de réservations en cours vs AN-1 sur la même période.

psychose coronavirus


Quel type de clientèle hôtelière est touchée par le Coronavirus ?



Que ce soit les hôtels chaînés internationaux, ou les hôtels indépendants, “tout le monde prend cher”…

Et de façon beaucoup brutale que lors des précédentes crises récentes…

Les Gilets Jaunes impactaient essentiellement une clientèle de week-end…

Les Grèves contre la réforme des retraites impactaient elles les déplacements des clients corporate en semaine.

Le Coronavirus impacte tous les types de clientèles:

    • La clientèle internationale (évidemment asiatique, mais à présent celle qui provenait d’Italie, et à présent des Etats-Unis avec la dernière annonce en date de Donald Trump)
    • La clientèle corporate individuelle en semaine avec des “hommes d’affaires qui se déplacent moins”‘
    • Le clientèle corporate de Groupe dite “MICE” ( Meetings, Incentives, Conferences, Events ) avec des annulations et/ou reports de séminaires et réunions.
    • La clientèle individuelle occasionnelle qui avait l’intention de se déplacer pour un week-end ou pour un salon ou encore un événement sportif ou un concert.

Bref, cette fois-ci, tout le monde est touché, tout type de clientèle est touché.

 


Quels sont les hôtels les plus touchés par le Coronavirus ? (ou plutôt… ses conséquences)


Un Directeur du Marketing et de la communication d’une Grande Chaîne Hôtelière internationale nous disait pas plus tard qu’hier que “c’est la plus grande crise que l’univers hôtelier mondial ait connu depuis plus de 15ans” 


Sur Paris, l’hôtellerie Rive Gauche est carrément sinistrée 

Bizarrement (ou pas d’ailleurs) sur Paris Intra Muros, grace à son Panel, Optimize 360 constate que c’est la zone la plus touchée, et a fortiori celles qui se rapprochent des lieux de convergences habituels (donc Montparnasse avec sa Gare, Porte de Versailles avec ses salons annulés)

Sur le Quartier de Montparnasse et proche de Montparnasse, les hôtels enregistrent des chiffres en baisse de 60 à -70% de réservations à venir au delà des annulations en cours du 1er au 11 mars


L’hôtellerie Rive Droite parisienne résiste un tout petit peu mieux aux conséquences du Coronavirus

Bizarrement même, certains hôtels proches des Champs Elysées enregistrent toujours des progressions de réservations pour certains 4 et 5 Etoiles, mais dans ce contexte pour combien de temps encore ?

Dès lors que l’on se rapproche là également de la Gare du Nord / Gare de l’Est, les chiffres chutent !

Sur cette même période du 1er au 11 mars, les hôtels du Quartier Opéra Garnier peuvent connaître des tendances à -45%, et jusqu’à -70% à l’approche de la Gare du Nord et de l’Est


Qu’en est-il de l’impact du Coronavirus sur les hôtels de province ?

Pour ce qui concerne les impacts dans les hôtels de province, ils sont touchés, mais dans une moindre mesure.

Ceux également proches des gares et des aéroports enregistrent des baisses de réservations proches de celles de Paris.

Pour les hôtels situés en zone touristique, tout dépend… du fait qu’ils se trouvent à proximité ou pas d’une grosse agglomération.

En l’occurence notre Panel oscille entre -10% et -50% de réservations de nuités selon que l’on se situe à la campagne ou en ville 

L’impact le plus fort à la baisse reste celui de cette clientèle MICE, qui elle, a quasi systématiquement annulé ou reporté tous ses séminaires et réunions avec les risques liés aux transports et les précautions d’usage prise par les autorités nationales ou locales.

 


Quelles mesurent prennent les hôtels face au Coronavirus ?


Les mesures “externes” prise vis à vis des clients

Les hôtels tentent de faire au mieux face à la désertion de leur clientèle. Dans la plupart des cas, comme l’ont proposé de grandes compagnies aériennes ou ferroviaires, des annulations et reports sans frais sont devenues légion pour tenter de ne pas pénaliser le client plus qu’il ne l’est déjà.

Bien évidemment, pour la clientèle en place, des recommandations d’hygiène sont désormais placardées à l’initiative des Chaînes centralisées, et/ou de certains hôtels indépendants. Mais au delà de la mise à disposition de recommandation d’hygiène et de gels hydroalcooliques.

Comme évoqué précédemment, des propositions de report sans frais de séminaires et réunions déjà annulés se généralisent pour tenter de ne pas perdre sèchement le Chiffre d’Affaires escompté, mais avec le risque quand même que ces séminaires et réunions soient in fine quand même complètement annulés.

Les mesures “Internes” prises par les hôtels

On observe clairement ici, un désinvestissement publicitaire à l’endroit des pays cibles eux-mêmes contraints ponctuellement par une interdiction de voyager.

A quoi bon en effet, dépenser de la Pub en Chine, aux Etats-Unis, ou en Italie, comme dans tous les pays qui vont couper les ponts aériens avec la France ou à défaut les limiter.

Certaines chaînes centralisées internationales pensent même réduire leurs Overheads dans ce contexte, en particulier dans les pays dans lesquels leur siège social ne connait pas les mêmes contraintes de protection sociale qu’en France.

Pour les hôteliers français, espérons qu’à l’image des risques de défaillances déjà évoqués par nos ministres pour les PME “à risque”, nous n’en arrivions pas là.

Il ne faudrait pas que le Virus du licenciement économique emboite le pas sur celui du Coronavirus


Pour toute information, n’hésitez pas à contacter nos équipes, ou à nous demander un Audit Gratuit ou un Devis

Laisser un commentaire