Not provided ( dans Google Analytics ) : définition

Le SEO Optimize 360

Comprendre le mystère du « Not provided » dans Google Analytics

Par notre Agence SEO Optimize 360 

sur le thème : Outils et KPIs du SEO


Le suivi des performances de votre site web grâce à Google Analytics est une étape cruciale pour comprendre les comportements des visiteurs et améliorer leur expérience.

Cependant, il peut être frustrant de tomber sur la mention « Not provided » lors de l’analyse des mots-clés utilisés par vos visiteurs.

Dans cet article, nous allons explorer ce que signifie cette expression, pourquoi elle apparaît et comment contourner ce problème pour obtenir un maximum d’informations.

Not provided

Qu’est-ce que « Not provided » ?

Dans Google Analytics, lorsque vous consultez les rapports liés aux mots-clés de recherche organique (c’est-à-dire les termes saisis par les utilisateurs dans un moteur de recherche pour accéder à votre site), vous pouvez tomber sur l’appellation « Not provided« .

En réalité, cela signifie tout simplement que Google n’affiche pas le mot-clé en question, empêchant ainsi de connaître précisément quelle requête a mené l’utilisateur à votre site.

Pourquoi Google cache-t-il certains mots-clés ?

Les raisons historiques

L’apparition du « Not provided » a pu être constatée dès 2011, année où Google a commencé à crypter les recherches effectuées depuis son navigateur, notamment via la connexion HTTPS plutôt que HTTP.

Initialement, cette mesure avait été mise en place pour protéger la confidentialité des internautes en masquant leurs requêtes de recherche, considérées comme des données personnelles. Ainsi, le géant du web a rendu ces mots-clés anonymes dans Google Analytics.

Aspects techniques et réglementaires

Avec l’évolution des exigences en matière de protection des données et notamment avec l’arrivée du Règlement général sur la protection des données (RGPD) en Europe, les contraintes liées à la confidentialité se sont accrues.

En conséquence, Google a étendu et systématisé ce cryptage pour toutes les recherches effectuées, même celles passant par un compte non connecté. De plus, cette mesure s’applique également pour d’autres outils ou logiciels de suivi qui utiliseraient les données fournies par Google.

Faut-il paniquer face au « Not provided » ?

Il est compréhensible que de nombreux webmasters et responsables marketing soient préoccupés par l’incapacité de traquer tous les mots-clés menant au trafic organique de leur site.

Cependant, il n’est pas possible de contourner totalement le « Not provided » sans enfreindre les règles édictées par Google ou la législation. La bonne nouvelle, c’est qu’il existe plusieurs solutions pour obtenir une vision assez précise des termes de recherche employés, en concertation avec d’autres outils et sources d’information.

Comment pallier la limitation des informations sur les mots-clés ?

Utiliser la Search Console de Google

L’un des moyens les plus simples et efficaces d’accéder à des informations plus détaillées sur les requêtes de recherche menant à votre site web est d’utiliser la Search Console de Google.

Cet outil dédié aux propriétaires de sites permet notamment de consulter une liste assez exhaustive des mots-clés, avec leur volume respectif et leur position dans les SERP (résultats de recherche). En connectant la Search Console à Google Analytics, vous pouvez récupérer ces données directement dans vos rapports pour analyser le trafic en provenance des moteurs de recherche.

Exploiter les segments avancés

Dans Google Analytics, il est possible de créer des segments avancés pour affiner l’analyse du trafic organique. Par exemple, vous pouvez segmenter vos visiteurs en fonction de leur source (moteur de recherche), de leur appareil ou de leur localisation géographique. En combinant plusieurs critères, vous pourrez obtenir des informations utiles sur les tendances et les préférences des internautes en matière de mots-clés.

Analyser les pages de destination

Une autre piste pour comprendre les mots-clés qui attirent un trafic organique consiste à étudier en profondeur les pages de destination, c’est-à-dire les premières pages visitées par les utilisateurs arrivant depuis un moteur de recherche.

Si une page spécifique génère un trafic important, cela signifie que son contenu est pertinemment associé à certaines requêtes de recherche. Ainsi, en examinant les thèmes abordés et les mots-clés employés sur cette page, vous aurez une idée plus précise des termes ayant probablement conduit les internautes à votre site.

Miser sur d’autres outils de suivi et d’analyse

Enfin, il peut être intéressant d’utiliser d’autres logiciels ou services en complément de Google Analytics, afin d’affiner l’analyse et la compréhension des mots-clés employés par les visiteurs de votre site web.

Certains outils, comme SEMRush ou Ahrefs, permettent d’étudier en profondeur les performances de votre site dans les moteurs de recherche et d’accéder à des informations détaillées sur les mots-clés pertinents pour votre audience cible.

Au final, malgré les contraintes inhérentes au « Not provided » dans Google Analytics, il existe une multitude de solutions pour continuer à analyser et optimiser le trafic organique de votre site web.

En employant ces méthodes et outils à bon escient, vous serez en mesure d’adapter vos stratégies de contenu et de référencement pour améliorer vos résultats et garantir une expérience satisfaisante à vos visiteurs.

blank Accélérateur de Performances Digitales pour les PME

ContactRendez-vous

fr_FRFR