SEO ou SEA ? Comment harmoniser ces deux stratégies pour optimiser votre visibilité en ligne

Par notre Agence SEO Optimize 360 

SEO ou SEA ? 10 étapes clés pour faire cohabiter les deux


Dans le monde du marketing en ligne, la question de savoir quelle approche adopter – le référencement naturel (SEO) ou les annonces publiées sur les moteurs de recherche (SEA) – est souvent débattue.

Ces deux stratégies ont comme objectif d’améliorer la visibilité de votre site Web dans les résultats des moteurs de recherche tels que Google.

Mais chacune a ses avantages et ses inconvénients, et il peut être difficile de décider quelle méthode est la meilleure pour votre entreprise.

Dans cet article, nous allons vous présenter 10 étapes clés pour réussir à faire cohabiter les deux techniques SEO et SEA, afin de bénéficier au maximum des avantages offerts par chacune.

 

SEO ou SEA

Étape 1 : Auditez votre site Web et vos actions actuelles

Avant de décider quelles stratégies SEO et SEA mettre en place, il est essentiel de faire un audit de votre site Web et de vos actions de-communication actuelles.

Cela vous permettra de déterminer où se trouvent actuellement vos sources de trafic, quels sont les points forts et faibles de votre site, et comment vous pouvez améliorer son attractivité.

Analyser les données d’audience

Pour commencer, passez en revue vos données d’audience et de trafic. Utilisez un outil tel que Google Analytics pour examiner attentivement les visiteurs de votre site, leurs origines géographiques, leur comportement et le temps qu’ils passent sur vos pages. De cette façon, vous pourrez déterminer quel contenu fonctionne le mieux et quels mots-clés attirent le plus de visiteurs.

Évaluer votre référencement actuel

Analysez également la performance de votre site en termes de référencement naturel. Utilsiez un outil comme Moz ou Ahrefs pour passer au crible vos pages Web et détecterez les faiblesses qui nécessitent une optimisation SEO. Il peut s’agir par exemple de balises méta manquantes, d’un contenu dupliqué ou de liens brisés.

Étape 2 : Définissez des objectifs réalistes et mesurables

Il est crucial de fixer des objectifs clairs et mesurables pour guider vos efforts SEO et SEA. Ces objectifs doivent être basés sur les besoins spécifiques de votre entreprise et sur les résultats attendus de chaque stratégie.

Par exemple, si votre priorité est d’accroître la notoriété de votre marque et d’attirer un nouveau public, vous pourriez envisager des campagnes SEA ciblées sur des mots-clés pertinents pour votre secteur d’activité.

En revanche, si vous souhaitez obtenir un meilleur classement dans les résultats organiques, vous devrez plutôt privilégier les actions SEO.

Les KPI à suivre

    1. Taux de clics (CTR) : mesure l’efficacité de votre contenu et de vos annonces.
    2. Taux de conversion : mesure la quantité de ventes, de prospects ou d’autres actions réalisées sur votre site.
    3. Coût par acquisition (CPA) : mesure le coût moyen pour obtenir un nouveau client grâce à vos efforts en SEA.
    4. Position moyenne et visibilité de vos mots-clés principaux : indicateurs clés de la performance de votre SEO.
    5. Trafic organique et payant : permettent de surveiller les différentes sources de visiteurs et leur évolution dans le temps.

Étape 3 : Identifiez vos mots-clés stratégiques

Définir une liste de mots-clés pertinents pour votre activité est crucial, car c’est sur celle-ci que reposent toutes vos actions de référencement. Commencez par faire du brainstorming avec vos équipes marketing et commerciales pour établir une première sélection de mots et expressions qui décrivent votre entreprise, vos produits et services, ainsi que vos clients et leurs problématiques. Ensuite, utilisez des outils tels que Google Ads Keyword Planner ou SEMrush pour analyser ces mots-clés et déterminer lesquels sont les plus recherchés, les moins concurrentiels, et les plus adaptés à vos objectifs.

Mots-clés SEO et SEA

Pensez à distinguer entre les mots-clés à privilégier pour vos campagnes SEA, généralement plus courts et génériques, et ceux à travailler en priorité dans vos contenus pour améliorer votre SEO – qui seront souvent des expressions plus longues et précises (longue traîne).

Étape 4 : Optimisez le contenu de votre site

Avoir un contenu de qualité et régulièrement mis à jour est primordial pour les moteurs de recherche, qui cherchent à fournir les résultats les plus pertinents aux internautes. Passez en revue vos pages Web et vérifiez qu’elles sont bien optimisées pour les mots-clés identifiés précédemment : titre des pages, balises méta, URLs, densité des mots-clés dans le texte… Vous devrez également veiller à la qualité du contenu lui-même, en proposant un discours fluide et informatif pour captiver votre audience.

Contenus multimédias

N’oubliez pas non plus d’inclure des contenus visuels ou audio pour enrichir l’expérience utilisateur sur votre site ! Les images, vidéos, podcasts, infographies et autres formats media offrent un attrait supplémentaire à votre audience et favorisent leur engagement vis-à-vis de votre marque.

Étape 5 : Travaillez votre netlinking (backlinks)

Les liens entrants vers votre site, également appelés backlinks, sont considérés par Google comme des preuves de crédibilité et d’autorité. Pour améliorer votre référencement naturel, vous devrez donc développer une stratégie de netlinking efficace : mise en place d’un annuaire propre, publications d’articles invités sur des blogs partenaires, relations presse digitale…

Backlinks et SEA

Bien que les backlinks influencent principalement votre SEO, ils peuvent également servir à renforcer vos campagnes SEA, en dirigeant le trafic vers des pages optimisées pour la conversion ou en facilitant l’obtention de bons scores de qualité dans Google Ads.

Étape 6 : Créez et gérez vos campagnes SEA

Alors que le SEO est un travail sur le long terme, les annonces payantes par clic (SEA) vous permettent d’obtenir rapidement un trafic important, avec un contrôle direct sur le budget et les objectifs. Les plateformes telles que Google Ads et Bing Ads offrent de nombreux outils et options de ciblage pour créer des campagnes personnalisées selon vos besoins.

Suivi des performances

N’oubliez pas de suivre régulièrement les données relatives à vos campagnes SEA (impressions, clics, conversions…) et d’ajuster continuellement vos paramètres (enchères, mots-clés, plages horaires…) afin d’optimiser le coût par acquisition et la rentabilité de vos investissements.

Étape 7 : Surveillez vos concurrents

Savoir ce que font vos concurrents en matière de référencement naturel et payant est essentiel pour ajuster vos actions SEO et SEA et rester compétitif.

Utilisez des outils tels que SEMrush, Ahrefs ou SpyFu pour analyser les mots-clés, les annonces et les backlinks de vos concurrents, puis adaptez vos stratégies en conséquence.

Étape 8 : Soyez mobile-friendly

La grande majorité des recherches sur Internet sont effectuées à partir d’appareils mobiles, ce qui rend indispensable l’adaptation de votre site Web et de vos annonces SEA aux smartphones et tablettes. Veillez à ce que votre site soit responsive design, rapide à charger et facile à utiliser sur des écrans plus petits.

Référencement local

Pour les entreprises axées sur une clientèle locale ou régionale, le référencement local est également un enjeu crucial. Optimisez vos informations (nom, adresse, téléphone…) sur Google My Business, Bing Places et autres annuaires spécialisés, et envisagez de mettre en place des campagnes SEA ciblant spécifiquement votre zone géographique.

Étape 9 : Implémentez un suivi analytique avancé

Pour affiner et optimiser constamment vos actions SEO et SEA, vous devrez surveiller de près leurs résultats et savoir interpréter les données récoltées. Utilisez Google Analytics, Search Console, Google Ads et d’autres outils d’analyse pour observer l’évolution de votre trafic, la provenance des visiteurs, les conversions et le retour sur investissement de vos différents efforts de référencement.

Étape 10 : Testez et ajustez en continu

Enfin, gardez à l’esprit que le succès en matière de SEO et SEA nécessite une approche flexible et adaptable.

Les algorithmes des moteurs de recherche changent régulièrement, tout comme les comportements des internautes et les tendances du marché. Pour rester en tête, il est fondamental de tester différentes approches, d’ajuster vos paramètres et d’être prêt à évoluer avec les nouvelles opportunités qui se présentent.

 

Quelles sont les différences entre SEO et SEA ?


Quelles sont les différences entre SEO et SEA ?

Si vous vous demandez quelles sont les différences entre ces deux approches et comment elles peuvent se compléter, voici 10 éléments-clés pour mieux comprendre.

1. Définitions comparées du SEO et du SEA

Le SEO (Search Engine Optimization) concerne l’ensemble des techniques qui visent à optimiser la présence d’un site web dans les résultats organiques des moteurs de recherche comme Google ou Bing. Il s’agit donc d’améliorer le classement d’un site sans recourir à des méthodes publicitaires payantes.

Le SEA (Search Engine Advertising), quant à lui, consiste à acheter de l’espace publicitaire dans les pages de résultats des moteurs de recherche avec pour objectif d’apparaître rapidement parmi les premières positions afin d’attirer davantage de trafic vers un site internet.

2. L’objectif principal de chaque méthode

Le but du SEO

Le principal objectif du référencement naturel est d’optimiser le contenu, la structure et les aspects techniques d’une page ou d’un site e-commerce pour améliorer sa position sur les moteurs de recherche. En clair, augmenter la visibilité d’un site web de façon pérenne et gratuite.

Le but du SEA

Le référencement payant vise, quant à lui, à générer rapidement un trafic ciblé en plaçant des annonces publicitaires sur les pages de résultats des moteurs de recherche. L’accent est mis sur l’instantanéité et la rentabilité de ces investissements.

3. Méthodes d’optimisation SEO vs tactiques SEA

Optimisation SEO :

Recherche de mots-clés

Rédaction de contenu optimisé pour les moteurs de recherche

Amélioration du maillage interne et externe

Optimisation technique (vitesse de chargement, responsive design, balises META)

Tactiques SEA :

Choix des mots-clés pour les campagnes AdWords ou Bing Ads

Création et gestion des annonces publi-promotionnelles

Ajustement des enchères et budget alloué

Segmentation et ciblage des audiences

4. Durée et efficacité de chaque stratégie de référencement

Le SEO demande généralement plus de temps avant de débuter les premiers résultats concrets par rapport au SEA, qui offre une visibilité rapide mais temporaire. En somme, il est recommandé de travailler le référencement naturel sur le long terme tandis que le référencement payant sera surtout utile pour des actions ponctuelles ou saisonnières.

5. Analyse des performances SEO et SEA

Pour mesurer les résultats de chaque stratégie, il est essentiel de se baser sur des KPI (Key Performance Indicators). Parmi les principaux KPI pour le SEO, on trouvera : le trafic organique, le taux de conversion et le positionnement sur les SERP (Search Engine Results Page).

Concernant le SEA, les annonceurs suivront notamment le coût par clic (CPC), le taux de conversion, mais aussi le retour sur investissement (ROI) ou le coût d’acquisition client (CAC).

6. Coûts et budgets alloués au SEO et SEA

Le SEO est souvent perçu comme moins coûteux que le SEA puisqu’il ne nécessite pas l’achat d’espace publicitaire. Cependant, la mise en place et le suivi d’une stratégie efficace impliquent généralement un investissement conséquent en termes de temps et de compétences techniques.

Le SEA, de son côté, présente des coûts variables selon le budget alloué à la campagne, les mots-clés choisis et la concurrence sur ces derniers. Il est donc possible de dépenser beaucoup d’argent sans forcément obtenir les résultats escomptés si la stratégie n’est pas bien maitrisée.

7. Complexité et niveau de compétences requis

Le référencement naturel requiert une bonne compréhension des algorithmes des moteurs de recherche et des critères de classement. De plus, les règles et techniques évoluent constamment, demandant une veille active pour rester informé des dernières tendances.

Le référencement payant, quant à lui, nécessite une connaissance approfondie des plateformes publicitaires (Google Ads, Bing Ads…) et une bonne maîtrise des outils de ciblage et d’enchères. Il est donc généralement recommandé de faire appel à un spécialiste pour mettre en place une campagne efficace et rentable.

8. Impact sur le long terme

En travaillant continuellement sur l’optimisation de son site pour le SEO, il est possible de bénéficier d’une visibilité durable sur les moteurs de recherche. À l’inverse, le SEA ne générera du trafic que tant que la campagne publicitaire sera active.

9. Dépendance aux algorithmes des moteurs de recherche

Toutes deux soumises aux fluctuations des algorithmes des moteurs de recherche, les stratégies SEO et SEA doivent inévitablement s’adapter aux nouvelles règles imposées. Toutefois, le référencement naturel semble légèrement moins exposé aux changements puisqu’il repose principalement sur la qualité du contenu proposé plutôt que sur des tactiques publicitaires ponctuelles.

10. Combiner les deux approches pour maximiser les résultats

Pour finir, il est important de souligner que SEO et SEA ne sont pas exclusifs l’un de l’autre. Bien au contraire, en combinant ces deux stratégies, il est possible d’obtenir un effet de synergie qui maximisera la visibilité et le trafic. Par exemple, occuper les premières positions en SEA tout en travaillant sur son référencement naturel permettra d’améliorer ses chances d’être choisi par les internautes lors de leurs recherches.

 

blank Accélérateur de Performances Digitales pour les PME

ContactRendez-vous

fr_FRFR